07 novembre 2007

Le syndrome du vestiaire

C’est dans les douches après le sport que les hommes se jaugent et se jugent. « L’innocent » de Visconti a du reste immortalisé l’amant de Laura Antonelli dans son plus simple appareil. Le mari le regarde très vite. On ne peut pas dire qu’il le dévisage, c’est plus bas. Or, certains hommes, pas forcément munis d’un petit vermicelle, complexent. C’est le fameux syndrome du vestiaire...

Pour plus de renseignement => Ici

Je suis tombé sur ca lorsque je faisais des recherches pour ma critique du prix goncourt :), pour l'instant seulement 1500 caractères.

Mais quand j'aurais fini il me restera encore 'Un amour de Swann' à lire, 300 pages de pure folie.

Vive le francais !

Posté par premierecinq à 13:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Le syndrome du vestiaire

Nouveau commentaire